Bannière de l'élevage des Petites Plumes : Chabo, Burma, Serama









Gold Website Buttons by Web-Buttons.com v3.0.0


La Burma

Une rareté particulièrement attachante


Après avoir eu le coup de foudre pour cette race, j'ai voulu participer à son élevage.
Mes premiers sujets obtenus, je me suis mis en quête d'information sur cette race si rare et mystérieuse.
J'avais deux pistes : l'Angleterre et la Hollande... Voici le résultat de mes recherches.

Couple de poule Burma, Burmese Bantam pair


L'histoire de la Burma a commencé dans les années 1880, quand un officier de l'armée Britannique en poste en Birmanie,
l'importa en Ecosse. Mais le climat n'étant pas favorable à ces poules venues d'Asie, elles disparurent presque toutes.
Le dernier coq survivant est allé chez un grand éleveur de poules naines, William Entwisle,
qui se mit à le faire reproduire avec des poules Sultanes (elles mêmes obtenues du croisement de Sultane, Sabelpoot et Padoue). C'est ainsi que sont nés les ancêtres des poules Burma de "lignée Britannique". Cette race n'ayant pas eu beaucoup de succès, elle a bien failli disparaitre... Seuls les Britanniques soutiennent d'avoir encore des Burmas descendantes des premiers sujets importés en Ecosse ; elle n'existe qu'en blanc. Mais leurs sujets actuels, sont assez différents des Burmas d'Europe continentale en particulier avec la présence de crête simple chez la Britannique, alors que la Hollandaise présente une crête en V. La Burma Hollandaise est barbue.
Voici 2 illustrations des Burmas Britanniques originelles :

Croquis de la Burma Britannique par J. W. Ludlow dans
Croquis de la Burma Britannique par J. W. Ludlow dans
 le livre "Poultry Breeding & Production" de Edward Brown
Croquis de la Burma Britanique, Burmah Bantam 1896
Croquis de la Burma Britannique
en 1896 par  Harrisson Weir (Burmah bantam)


 

De leur coté, deux éleveurs Hollandais ont voulu recréer leur version de la Burma.
C'est alors que
Hans Ringnalda et Aad Rijs, se sont lancés dans cette création. Ils ont travaillé en parallèle chacun leur souche.
A partir de Pékin, de Chabo, de Barbu d'Uccle et de Crève Cœurs, A. Rijs s'orienta vers la Burma noire. Tandis que H. Ringnalda composa sa version à partir de Pékin, de Chabo, de Faverole et de Sultane. Il créa ainsi la Burma blanche mais aussi en kaki, fauve, bleu, bronze, dun et quelques autres coloris...
Il aura fallu 14 générations à A. Rijs pour arriver à ses fins. Il a pu faire homologuer cette race en Hollande, en variété noire.
Compte tenu de leurs origines respectives, des différences existent entre les souches de ces deux éleveurs,
par exemple : la huppe des sujets de A. Rijs est moins fournie que chez les sujets de H. Ringnalda et
les crêtes des coqs sont un peu différentes...

Croquis de la Burma Hollandaise
Croquis de la Burma Hollandaise
 

La Burma que l'on connait actuellement sur le continent Européen est née dans les années 90.
 Vers 2007, les deux éleveurs créateurs ont vendu leurs cheptels un peu partout en Europe, mais hélas très peu
d'éleveurs l'on maintenue.
Les sujets que nous travaillons en France proviennent de chez H. Ringnalda.
C'est grâce à une véritable chaine de passionnés que des sujets ont pu subsister en France,
alors que dans les autres pays, la race s'est éteinte.
Mais l
a souche de Aad Rijs par contre, a pu se maintenir au Danemark.
La Burma est maintenant devenue une race "confidentielle", à la limite de l'extinction.

Burma Kaki - Burmese bantam
 

La race n'est pas encore reconnue en France ; elle l'est en Hollande, Belgique, Danemark...
C'est le standard Hollandais qui fait fois en Europe (CEE).
La Burma s'appelle aussi, naine de Burma, Burma naine, Bantam de Birmanie, Burmah bantam,
Burma Krielen, Burma Zwerghuhn, Burma Dværghøns...

poussin burma Burmese bantam chick burmah
Crédit photo : Avec l'aimable autorisation de Zimetzoc
 

Son caractère calme et confiant, très familière, en fait une poule extrêmement attachante.
Son allure trapue, ses courtes pattes emplumées, sa barbe et sa huppe ample lui donnent une démarche inimitable !
La Burma préfèrera un poulailler couvert, compte tenu de ses pattes plumées, qui devront rester au sec.
 

coq burma, Burmese bantam rooster          coq et poule burma, Burmese bantam
Crédit photo : Avec l'aimable autorisation de Zimetzoc
 

Le poids du coq Burma se situe autour de 750/900 g et le poids de la poule d'environ 600/700 g.
La taille de la bague est de 15 mm pour le coq et de 13 mm pour la poule.
poule Burma, naine de Burma, Burmese bantam
 

Compte tenu du peu de sujets qu'il reste, la reproduction n'est pas sans poser quelques problèmes.
C'est parfois un peu délicat, éclosions laborieuses, œufs pas toujours fécondés, pertes inhérentes à tout élevage...
Sans parler de la sélection qu'il faut garder à l'esprit.
C'est aussi une race qui se développe lentement, par rapport au Serama par exemple,
et il faut beaucoup de temps et d'attention pour faire une Burma !

Jeunes Burma, Burmese Bantam, young burmah bantam

Contre toute attente, la saison de reproduction 2014 s'est plutôt bien passée, une trentaine de poussins sont nés !
Tous n'ont pas survécus, mais plusieurs sujets ont pu rejoindre de nouveaux éleveurs et des éleveurs existants.
Par contre, 2015 fut une année catastrophique, très peu de poussins sont nés et ont d'ailleurs fini par mourir.
Nous avons aussi perdu des sujets adultes. La priorité pour 2016 sera donc de consolider le cheptel existant.


 

La dernière vidéo d'un trio de Burmas adultes, réalisée l'hiver 2014 :  

 
Elevage des Petites Plumes
29780 Plouhinec Finistère
07 82 460 457 ou  02 98 708 244 (et demandez "Les Petites Plumes")
Bouton Youtube Bouton Facebook Bouton Google+ Bouton e-mail

© www.petitesplumes.fr - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur. (Si des photos vous intéressent, demandez !)